Etats Généraux de l’enseignement de l’économie dans le supérieur

N’hésitez pas à télécharger la version pdf du programme pour le diffuser.

Le samedi 6 avril prochain dans l’amphi Furet de l’EHESS (105 boulevard Raspail, Paris 6e, pour les infos pratiques, cliquez ici), nous organisons des Etats Généraux de l’enseignement de l’économie dans le supérieur. La journée se déroulera en deux temps : la matinée sera consacré à un état des lieux et une critique de l’enseignement de l’économie; durant l’après midi,  les débats se centreront autours de notre proposition de maquette d’enseignement.

De 10H à 12H30 : table ronde – « Etat des lieux et critiques de l’enseignement de l’économie dans le supérieur »

Présentation de la cartographie des enseignements de l’économie en licence réalisé par les étudiants de PEPS-Economie.

Participants :

  • Julie Dayot, étudiante et Arthur Jatteau, doctorant, membres de PEPS-Economie,
  • Bernard Chavance, économiste à Paris 7 et membre de l’Association Française d’Economie Politique (AFEP),
  • Igor Martinache, enseignant de SES et membre de l’Association des Professeurs de Sciences Economiques et Sociales (APSES),
  • Dominique Plihon, économiste à Paris 13 et membre des Economistes atterrés.

Pause déjeuner.

De 14h à 16h30 : table ronde – « Vers un nouvel enseignement de l’économie »

Présentation de la maquette d’enseignement de l’économie pour les trois années de Licence réalisée par les étudiants de PEPS-Economie

Participants :

  • Louison Cahen-Fourot et Arthur Jatteau, doctorants et membres de PEPS-Economie,
  • Igor Martinache, enseignant de SES et membre de l’Association des Professeurs de Sciences Economiques et Sociales (APSES),
  • Pascal Combemale, enseignant de SES en classe prépa,
  • Julien Fretel, professeur de Science Politique et président de l’Association des Enseignants-Chercheurs en Science Politique (AECSP),
  • Etienne Wasmer, professeur d’économie à Sciences-Po,
  • Gilles Raveaud, économiste à Paris 8 et membre de l’Association Française d’Economie Politique (AFEP).

17h : Conférence de presse

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux

PEPS sur Facebook

Les États-Généraux sur Facebook

PEPS sur Twitter

About these ads

7 réflexions sur “Etats Généraux de l’enseignement de l’économie dans le supérieur

  1. Pingback: Etats Généraux de l’enseignement de l’économie dans le supérieur | Sociologie économique

  2. Arthur, Bernard, Dominique, Louison, Pascal, Julien, Etienne, Gilles.
    Est-ce qui cloche ?
    * Rien, Dominique est une femme
    * Rien, il y a aussi une doctorante qui anime le débat de l’aprem
    * Rien, il y a aussi deux étudiantes qui participent au débat du matin
    * Rien, les participant-e-s seront en mesure d’apporter une vision très pluraliste du pluralisme en économie
    *Rien…Plus ça change…

    • Bonjour Dominique,

      Nous aurions effectivement souhaité un ensemble plus paritaire et nous sommes conscients du problème, ça a été un sujet de discussion entre nous. Si la tribune sera donc trop masculine pour différentes raisons, nous espérons que l’assistance, elle, sera plus représentative de ce point de vue.

      • Merci pour ta réponse, elle est très polie mais elle me laisse pourtant perplexe.
        * Le « problème » ne se réduit pas à celui d’un ensemble pas suffisamment paritaire.
        La question que je pointe dans mon message n’est pas celle de la parité (où sont les femmes ?), le sujet de fond est bien celui du pluralisme en économie (quelle hétérodoxie ont-elles produit ?), je me cite « * Rien [no problem], les participant-e-s seront en mesure d’apporter une vision très pluraliste du pluralisme en économie ». Je suggère l’existence d’un lien particulier entre le faible accès des femmes aux rangs de la discipline, donc aussi aux tribunes et le faible pluralisme des enseignements…
        * Pourquoi le « problème » serait-il discuté uniquement en interne (« entre nous ») ? (je n’ai vu aucun compte rendu du « problème », ni dans votre manifeste ni dans le programme de la journée, ni dans votre ancien ou nouveau site).
        * « [L]a tribune sera donc trop masculine pour différentes raisons ». Et bien lesquelles ? J’imagine que si le « problème » a été posé lors d’une ou plusieurs discussions, quelques unes de ces raisons ont dû être exposées. Quelle intrigue…Pourquoi ?
        * « Si la tribune sera donc trop masculine pour différentes raisons, nous espérons que l’assistance, elle, sera plus représentative de ce point de vue. » Cet espoir pose également problème. Le premier problème est de supposer que la parole est répartie et circule horizontalement entre la tribune et l’assistance… Mais on peut toujours espérer (tribune tournante, chronométrage des prises de parole etc.). Le deuxième problème est de penser en termes de représentativité d’un certain point de vue. Lequel ?
        * Je pense que nous gagnerons à poser le problème de la manière suivante : Quels sont les apports des théories féministes à hétérodoxie en économie ? Une approche pluraliste de l’enseignement peut elle méconnaitre ces apports ? Quelle place prend l’enseignement de ces apports dans les différents systèmes universitaires ? Comment ces enseignements sont-ils intégrés dans les programmes dans les facs ou les systèmes qui les intègrent ? Quelles sont les résistances auxquelles fait face une telle intégration dans notre système, dans nos facs ?

  3. Salut,
    je t’écris à titre personnel et je ne suis pas sur que tout le monde sera d’accord.
    je ne peux pas répondre sur l’ensemble du mail car c’est trop compliqué et surtout long.
    Tu parles de beaucoup de choses à la fois (éducation populaire, féminisme, pluralisme,…)
    Ce qui est certain c’est que nous n’avons pas réussi en organisant cet évènement à casser toutes les normes de nos sociétés qui, individuellement, nous choquent.
    Nous avons eu les débats que tu poses sur la table… peut être l’avons nous joué trop facilement car bouleverser toutes ces normes demande un travail fou et prend du temps.
    Je ne suis pas sur que ce moyen de communication soit le meilleur bien qu’il soit public.

    Je te propose de venir durant les états généraux et de mettre sur la table les questions que tu poses et en plus de nous envoyer un mail à l’adresse de pepseconomie pour venir participer aux réunions qui auront lieu après les Etats Généraux

    Enfin, si jamais tu as la motivation, il y a depuis longtemps dans les tuyaux du séminaire Approche Pluridisciplinaire de l’Economie une séance qui devait avoir lieu sur les théories féministes. Malheureusement, le travail, pour des problèmes de temps, n’a jamais abouti. Moi, je n’y connais pas grand chose, même si j’ai lu deux trois choses en géographie féministe, c’est pourquoi je serais ravi que tu proposes une séance sur ce thème pour l’année universitaire prochaine.

  4. Malheureusement, je ne pourrai pas me rendre à Paris le 6 avril.
    Mon propos était (et reste) de remarquer l’absence récurrente de toute référence aux théories féministes alors qu’il est question de pluralisme en économie et que l’écrasante majorité des intervenat-e-s sont des hommes.

    « * Je pense que nous gagnerons à poser le problème de la manière suivante : Quels sont les apports des théories féministes à hétérodoxie en économie ? Une approche pluraliste de l’enseignement peut elle méconnaitre ces apports ? Quelle place prend l’enseignement de ces apports dans les différents systèmes universitaires ? Comment ces enseignements sont-ils intégrés dans les programmes dans les facs ou les systèmes qui les intègrent ? Quelles sont les résistances auxquelles fait face une telle intégration dans notre système, dans nos facs ? »

    Oui, je suis motivée pour participer à l’organisation d’une ou plusieurs séances posant ces questions.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s