Création du Conseil National Economie Gestion

A l’initiative de l’ARES, la réunion fondatrice du Conseil National Economie Gestion avait lieu le mercredi 9 mars. Ce conseil a pour ambition d’être un lieu inédit de discussion et concertation de l’ensemble des acteurs de la filière économie gestion. PEPS-économie appelle donc l’ensemble des acteurs professionnels, académiques, ministériels concernés par les domaines de l’économie et de la gestion, à rejoindre ce conseil.

Membres fondateurs : l’Association Représentative des Étudiants en Sciences Sociales (ARES), le Mouvement des Entreprises de France (MEDEF), l’Association des Professeurs de SES (APSES), la Confédération Nationale des Junior Entreprise (CNJE), la Conférence des Doyens des Facultés de Sciences Economiques et Gestion (CDD-FSEG), la Compagnie Nationale des Commissaires aux Comptes (CNCC), PEPS économie et Pépite France.

Communiqué de presse commun de création

« Economics Education in the 21st century »

SAMEDI 26 MARS 14:00  @Amphi Furet/EHESS – 105 boulevard Raspail, Paris 6ème

Les Rencontres Internationales des étudiants en économie ​auxquelles ont été conviés 75 étudiants venus spécialement de l’étranger, seront l’occasion de présenter la première ​enquête statistique de l’ensemble des licences
 d’économie de 13 pays de l’Argentine à l’Italie en passant par Israël.

Ce samedi, Pierre-Cyrille Hautcoeur, président de l’EHESS ouvrira la séance et Christian Chavagneux, éditorialiste assurera la modération d’une table-ronde.

Bernard Guerrien de Paris 1 et Yann Algan Sciences Po Paris [sous réserve]  nous rejoindront également.

Tous savoir sur notre événement 

Retrouvez-nous sur Facebook 

Roundtable dialogue on pluralism

PEPS aux côtés de Steve Keen, Victoria Chick et Julie A. Nelson (en autres) dans une table-ronde publiée dans l’IJPEE.

A lire ici : Roundtable_dialogue_on_pluralism

As students advocating for a pluralistic teaching of economics, we do not urge professors who identify themselves with the neoclassical paradigm to change their research agenda. We urge them to offer their undergraduate students the possibility to make their own theoretical and methodological choices in economics, that is to say, we want them to expose as many possible alternative approaches and methods to their students even when in contradiction with the neoclassical paradigm.

We advocate pluralism at the level of the undergraduate curriculum and following this line, heterodox economics – whatever its definition – is necessary but it is only one portion of pluralism. The presence of heterodox economics makes the curriculum pluralistic in the same way as the presence of non-heterodox economics makes the very same curriculum pluralistic.

To our knowledge there is no textbook that covers the three-fold pluralisms we advocate. Readers have probably heard of the CORE-Project, the first major institutional attempt to revamp economics textbooks. However, our chapter-by-chapter review of CORE shows that although it has been presented as such, CORE is not a pluralistic curriculum in spite of some interesting features such as its topic-oriented approach. We firmly believe that there is a strong (unmet) demand for a truly pluralistic introductory textbook and we hope that readers of the International Journal of Pluralism and Economics Education will take up this challenge! We will be happy to get in touch with you!

Notre premier article en anglais est disponible / Our first paper in English is out !

Voici notre premier texte en anglais, paru dans le Journal of pluralism and economics education (Vol. 5, No 4) / Here is our fist article in English, published in the Journal of pluralism and economics education (Vol. 5, No 4).

Il existe également une version courte de cet article, présentée dans le cadre d’une conférence de l’Institut pour une nouvelle pensée économique à l’OCDE. Cette dernière a été publiée sous le titre suivant : « From Terrible to Terrific Undergraduate Curricula ». Vous pouvez télécharger cette version au format PDF. / There is a very short version drafted as a conference paper for the Institute for New Economic Thinking Conference at the OECD. Last one was published with the title : « From Terrible to Terrific Undergraduate Curricula ». You can download this version in PDF format.

The case for pluralism: what French undergraduate economics teaching is all about and how it can be improved

Among the areas left largely unscathed by the 2008 financial crisis and subsequent never-ending recession, the teaching of economics ranks high. In spite of recurrent criticisms and concerns (ten years after the birth of the Post-autistic movement!), undergraduate curricula is still largely dominated by strictly technical approaches, with little effort to make contemporary economic issues accessible to economics students. Surprisingly, the crisis has not caused any changes to the teaching of economics, even though it called into question some of the core results of the dominant approach.

Lire la suite en téléchargeant la fichier PDF / Read more by downloading the PDF file

PEPS @ INET – OECD (April 2015)

We were invited by the Institute for New Economic Thinking and its youth branch the Young Scholars Initiative to present our work at their 2015 annual conference in Paris, at the OECD. This was a very intense conference, since we had 3 scheduled presentations!

peps ysi panel

On Thursday, we had the opportunity to organize a workshop and invite Dr. Sara Gorgoni (University of Greenwich ) and Dr. Alexander Teytelboym (INET & University of Oxford) to discuss how pluralistic curricula and textbooks should look like.

peps inet panel

On Saturday morning, we were conference speakers at the panel « Curriculum Reform for Activists » along a representative of Rethinking Economics and a journalist of the Financial Times to present a short version of our paper, originally published in L‘Economie politique and translated in English for The International Journal of Pluralism and Economics Education and published under the tittle « The case for pluralism: what French undergraduate economics teaching is all about and how it can be improved”.

peps ysi plenary

On Saturday afternoon, for the last session, we spoke at the plenary after Lord Robert Skidelsky closing remarks.

Although, the « Teaching Economics » panel session with Marc Lavoie, Wendy Carlin, Lord Robert Skidelsky unfortunately partly overlapped with our main panel on Saturday morning, these distinguished professors all took the time to come and listen to our presentations, and Professor Lavoie even quoted us at his panel!

Section « Institutions, économie, territoire et société » : une perspective intéressante pour le pluralisme dans l’enseignement de l’économie

Communiqué de PEPS-Economie sur la nouvelle section

Disponible en version PDF (qui contient des notes de bas de page supplémentaires)

L’information selon laquelle serait créée une nouvelle section CNU intitulée « Institutions, économie, territoire et société » (ou section 78) et la tournure prise par le débat, notamment dans les médias , nous conduisent à prendre position en tant que collectif d’étudiants en faveur du pluralisme dans l’enseignement de l’économie.

L’enseignement des sciences économiques ne saurait nous satisfaire car il ne laisse, en l’état actuel, quasiment pas de place aux trois pluralismes (théorique, réflexif et disciplinaire) que nous défendons. Nous l’avons largement démontré avec le collectif PEPS-Economie en France et dans le monde avec l’International Student Initative for Pluralism in Economics (ISIPE) . La configuration institutionnelle de l’enseignement de l’économie n’a pas montré jusqu’à présent d’évolution dans le sens du pluralisme, malgré nos nombreux appels et contributions au débat .

Plusieurs rapports, en 1999 , 2001  et 2014 , ont souligné avec raison les nombreux défauts de l’enseignement des sciences économiques dans le supérieur, au premier rang desquels le manque de pluralisme(s). Tous concluaient à la nécessité de faire évoluer cet enseignement. Pourtant, depuis quinze ans, force est de constater que rien n’a fondamentalement changé, comme le reconnait lui-même Alain Ayong Le Kama, le président de la section 05 « Sciences économiques » , à qui nous renouvelons notre appel afin de travailler en commun dans le but de développer le pluralisme dans les enseignements d’économie.

Dans ces conditions, PEPS salue l’intention du ministère de créer la section « Institutions, économie, territoire et société », qui pourrait permettre des avancées concrètes en faveur du pluralisme dans l’enseignement de l’économie.

Nous espérons vivement que l’existence de cette nouvelle section contribuera à l’expression d’une plus grande diversité de courants théoriques, ce qui sera, pour les étudiants, source d’ouverture d’esprit et de stimulation intellectuelle. Plus encore, le nom de la nouvelle section lui-même démontre une volonté de s’ouvrir à d’autres disciplines, notamment les autres sciences sociales. Enfin, au-delà des approches théoriques et disciplinaires, nous attendons de cette nouvelle section qu’elle puisse favoriser la diversité des méthodes enseignées aux étudiants en économie (histoire de la pensée économique, histoire des faits économiques et sociaux, épistémologie…).

En  faisant une plus grande place au débat et à la diversité des approches théoriques, disciplinaires et conceptuelles, la création d’une nouvelle section CNU intitulée  « Institutions, économie, territoire et société » nous semble de nature à favoriser le pluralisme. Nous veillerons à ce que les possibilités ainsi ouvertes se concrétisent rapidement dans les enseignements.

Journée de formation et de débats autour de l’enseignement de l’économie le samedi 4 octobre 2014

De notre premier appel écrit en 2011 dans Alternatives Economiques jusqu’à la lettre ouverte signée par près d’une centaine de groupes étudiants issus de dizaines de pays différents et publiée dans de nombreux journaux sur la planète en mai 2014 (dont Le Monde en France), PEPS-Economie (Pour un Enseignement Pluraliste dans le Supérieur en Economie) se bat depuis des années pour rendre pluraliste l’enseignement de l’économie.

Le samedi 4 octobre 2014, nous organisons une journée de formations et de débat autour de l’enseignement de l’économie dans le supérieur. Elle ouverte à toutes et à tous, est gratuite et sans inscription. La journée sera suivie d’un dîner.

Le programme est le suivant :

 

9h-10h  Présentations des participants
10h-10h30 Pause-café
10h30-12h30 ‚ Le collectif PEPS d’hier à aujourd’hui
12h30-13h30 Déjeuner
13h30-15h ƒ Le système universitaire français
15h-15h30 Pause-café
15h30-16h30 „ L’internationalisation du mouvement et l’International Student Initiative for Pluralism in Economics
16h45-19h … Quelles actions à venir pour PEPS ?
19h-21h Dîner

La formation se déroulera au Pavillon des Jardins de l’ENS Cachan (61 Avenue du Président Wilson, 94230 Cachan). Station Bagneux du RER B (à 15 min de Châtelet).